Avez-vous la bonne attitude face à un recruteur ?

2 avril 2015 0 Par Pascale Kroll

Votre attitude représente 99 % de votre capacité à réussir, votre talent seulement 1 %… 5 astuces pour reprendre le contrôle sur vous-même

Selon Wilfried Pâris, spécialiste de la Leadership attitude

 

Plus le moment de rencontrer le recruteur approche et plus vous devenez nerveux et stressé. Que vous soyez jeune diplômé ou expérimenté, ce moment de tension est tout à fait naturel. Le stress est dû à la dualité entre l’importance que vous accordez à l’entretien avec le recruteur et votre propre peur de ne pas être à la hauteur. Vous pouvez vous préparer en amont. Cela vous aidera à être plus serein. Vous pouvez aussi vous appuyer sur les 5 conseils que je vous propose.

 

1. Prenez conscience de vos propres peurs

Au fond de vous, quelles sont ces peurs qui peuvent vous bloquer ou vous inhiber ? D’où viennent-elles ? Vous pensez que vous n’êtes pas à la hauteur du poste ? Manque de qualité technique par rapport à l’annonce ? Pas assez expérimenté ?

La première étape pour mieux gérer ces peurs est de les reconnaître. Vous ne les balayerez certes pas juste avant l’entretien. Voyez cependant cette journée comme un défi que vous VOULEZ relever. Vous ETES à la hauteur. Si le recruteur vous a sélectionné, c’est parce qu’il pense que votre profil peut lui convenir. Alors LIBEREZ-VOUS et prenez du plaisir à montrer qui vous êtes.

2. Ecoutez ce que vous dit votre corps et relaxez-vous

Votre corps vous indique votre niveau de tension. Vous avez les mains moites ? Vous transpirez ? Vous avez une boule au ventre ou la gorge nouée ? Autant de signes qu’il vous faut vous relaxez.

Bon, évidemment, vous n’allez pas vous lancer dans une séance de yoga ou de méditation en attendant que le recruteur puisse vous recevoir. Je vous propose deux exercices qui vous permettront de vous sentir plus à l’aise et plus confiant :

–        Fermez vos yeux et faites l’exercice de respiration suivant :

o    Inspirez 3 secondes. Bloquez votre respiration 1 seconde. Expirez 3 secondes.

o    Inspirez 5 secondes. Bloquez votre respiration 3 secondes. Expirez 5 secondes.

o    Inspirez 7 secondes. Bloquez votre respiration 5 secondes. Expirez 7 secondes.

–        Trouvez un endroit où vous pouvez vous isoler. Le lieu idéal pour être tranquille : les toilettes. Un lieu intime dans lequel vous ne serez pas épié.

o    Mettez-vous debout.

o    Souriez.

o    Adoptez une posture de super héros avec les poings sur les hanches. Occupez l’espace. Vous êtes le maître des lieux. Tenez cette position pendant 2 minutes. Cela modifiera la chimie de votre corps (sans rentrer dans les détails) et vous rendra plus confiant pour votre entretien.

3. Voyez cet entretien comme une opportunité de montrer ce que vous valez

Vous avez toujours le choix de réagir comme vous le voulez. LE CHOIX. Ce terme est important. A tout instant vous avez la possibilité de choisir comment vous souhaitez réagir. Vous êtes le leader de votre propre vie. Oui, vous. Vous êtes un leader. La seule question que vous devez vous poser est de savoir comment vous allez réagir. Quels choix allez-vous faire pour votre vie. Vous avez une superbe opportunité de montrer ce que vous valez au recruteur qui est en face de vous.

Alors prenez conscience de ce moment où vous avez le pouvoir de choisir. Apprenez à identifier cet instant où, après un stimulus externe, vous décidez de réagir. Apprenez à vous maîtriser et faites de cette faculté une force pour ne plus subir vos émotions.

N’oubliez pas que votre attitude est déterminée par vos pensées, vos émotions et par la façon dont vous réagissez. Faites de vos émotions une force. Par vos pensées les plus ancrées en vous, rayonnez sur le monde. Ne vous limitez pas. Ce job est fait pour vous, vous le savez et vous allez montrer au recruteur qu’il n’a plus besoin de chercher un autre candidat.

4. Donnez envie à votre interlocuteur

On dit que la première impression est souvent la bonne. Donc si vous arrivez en souriant, décontracté et sûr de vous-même, quelle impression cela laissera à votre interlocuteur ? Et puis, sourire aura un impact aussi sur vous-même. Donc prenez du plaisir, car ainsi vous le communiquerez.

5. Pendant l’entretien, acceptez vos faiblesses et montrez votre capacité de réaction

Vous aurez à faire à des questions durant l’entretien sur lesquelles vous ne serez pas à l’aise. Vous saurez que vous êtes à la limite de vos compétences. Alors oui les recruteurs cherchent le mouton à 5 pattes, mais ils savent aussi apprécier qu’un candidat soit honnête. Acceptez d’être qui vous êtes, mais faites comprendre au recruteur que vous avez toute l’énergie et la motivation nécessaire pour continuer d’apprendre. Vous n’êtes pas plus bête qu’un autre, vous avez vos points forts, alors aimez-vous et donnez le meilleur de vous-même. Aimez vos limites et vos faiblesses car elles vous définissent et font de vous cet être unique.

 

Wilfried PÂRIS

Directeur associé du Cabinet Leadership & Attitude – Atouts Transition

 

A lire également sur le sujet : 

Entretien : préparez-vous à exprimer votre potentiel personnel

Entretien : vos gestes parlent pour vous

Savez-vous vous « vendre » en entretien ?