Comment déceler les CV trompeurs et éviter la « période décès »

Comment déceler les CV trompeurs et éviter la « période décès »

7 février 2018 0 Par Florian Mantione

Le CV trompeur s’apparente à un véritable sport national en France. C’est ce que montre, une fois encore, la huitième étude réalisée par le Florian Mantione Institut en janvier 2018.

Un CV trompeur est un « CV qui ne reflète pas la vérité, soit dans la forme, soit sur le fond, dans le but de présenter un profil en adéquation avec les attentes du recruteur ».

Effectivement, 85 % des candidats interrogés estiment « normal » d’arranger leur CV. Dans ces conditions, cela n’est pas surprenant de déceler des erreurs, voire des tromperies dans les CV.

Les 8 éléments de « modifications » du CV

L’étude a mis en évidence 8 formes de « modifications » :

-Les diplômes possédés par le candidat sont différents de ceux figurant sur le CV dans 29% des cas, soit parce le candidat s’est attribué un faux diplôme, soit parce qu’il a éliminé un vrai diplôme.

– Le poste occupé a correspondu à la réalité dans 53 % des cas.

– La durée des postes a correspondu à la réalité dans 61 % des cas.

– Les responsabilités exercées n’ont pas correspondu à la réalité dans 65 % des cas, soit parce que le candidat a exagéré ses responsabilités réelles, soit parce qu’il les a minimisées.

– Les candidats surestiment leur connaissance des langues étrangères dans 64 % des cas.

– Les candidats ont augmenté leur rémunération actuelle dans 52 % des cas.

– Les candidats n’habitent pas réellement à l’adresse indiquée dans leur CV dans 12 % des cas.

– Seuls 37 % des candidats exercent vraiment l’activité extra-professionnelle mentionnée.

Une bonne nouvelle : les CV trompeurs diminuent (tout en restant encore trop nombreux)

La 8ème étude montre que le pourcentage des faux CV est en diminution par rapport à la précédente étude (65 % contre 75 %) tout en demeurant élevé.

Cette diminution vient de la pratique plus grande des réseaux sociaux de la part des employeurs qui n’hésitent plus à s’informer sur le candidat à partir de Google. Il est donc plus difficile d’affirmer des contre-vérités flagrantes dans un réseau social où son propre environnement peut contrôler ce qui est écrit. Cette nouvelle donne entraine ainsi une auto-censure de la part des candidats qui les incitent à plus de prudence…

Le livre noir des CV trompeur

Pour en savoir plus, accédez à l’étude complète de Florian Mantione Institut sur le CV trompeur.

 

 

CV trompeurs : les conseils pour les déceler

Il n’existe pas de techniques miraculeuses pour détecter un CV trompeur ! Le candidat est libre de rédiger ce qu’il veut. Et sa présentation demeurera très souvent plausible. C’est durant l’entretien que le recruteur habile recherchera des indices et identifiera des incohérences… Et pour cela il aura besoin de preuves, comme par exemple le diplôme. L’original du diplôme et non la photocopie. Certes, demeureront les cas où le candidat a déménagé, la maison a brûlé, la cave a été inondée, les beaux parents ont conservé ses documents ? Certes, le candidat bénéficie de notre capital confiance et il n’est pas soupçonné de mentir…

En revanche, quelques conseils de bon sens évitent de commettre des erreurs : évitez de recevoir des candidats qui sont borderline… ; suscitez des auto-éliminations.

N’oublions pas que lorsqu’on reçoit un CV, la personne la mieux placée pour apprécier l’adéquation entre le profil recherché et le candidat, c’est … le candidat lui-même !!! Et non pas le recruteur…

Cela suppose que le candidat soit bien informé sur l’entreprise qui recrute, sur les tâches à assumer, sur le profil idéal recherché. Alors, plutôt que d’être très discret sur l’identité de l’employeur, du poste et du profil, soyez transparent : indiquez un maximum d’informations sur l’employeur, le poste et le profil afin de permettre au candidat de mieux se positionner. Convoquez le candidat en lui demandant de venir avec ses diplômes, ses certificats de travail, ses 3 derniers bulletins de salaire et celui de décembre passé (pour avoir le cumul)… Cela incitera les éventuels fraudeurs à ne pas venir à un entretien où la sélection apparait comme rigoureuse… L’auto-élimination jouera à plein. C’est ainsi que la démarche de prévention sera efficace…

Ceci dit, demeurez vigilant mais non méfiant, critique mais compréhensif, intransigeant mais humain…

 

Florian MANTIONE

Créateur du Florian Mantione Institut en 1976, réseau International de conseils en RH, diplômé de Sup de Co Toulouse, Sciences-Po Toulouse et licencié en Sciences Eco Paris I, auteur de 25 livres sur le management, les RH et le recrutement dont « Le livre noir des CV trompeurs » paru aux Editions Athéna-Paris.