Le marché du Management de Transition en Rhône-Alpes : quelles spécificités ?

15 septembre 2014 0 Par Pascale Kroll

3 questions à Philippe Auvieux, manager de transition indépendant, administrateur et délégué Régional Rhône-Alpes de l’A2MT. 

Pour quelle raison l’A2MT a-t-elle décidé de créer une délégation en Rhône-Alpes ?

Pour répondre à cette question, il est important de revenir sur la vocation de l’A2MT. D’une part, notre association a pour but de représenter les Managers de Transition indépendants et de leur apporter des méthodes et des outils les aidant dans la réalisation de leurs missions, et d’autre part nous participons à la promotion du Management de Transition auprès de l’ensemble des acteurs du monde économique et des pouvoir publics.

Compte tenu du poids économique de la région Rhône-Alpes, il nous a paru naturel de nous rapprocher de nos adhérents en région, des différents acteurs du Management de Transition ainsi que de l’ensemble du monde économique rhône-alpin.

 

Le marché du Management de Transition en Rhône-Alpes présente-t-il des spécificités ?

Il existe relativement peu de données précises sur cette question. Toutefois, les tendances que l’on peu observer découlent de la structure du tissu économique régional.

Tout d’abord, nous avons une forte localisation de l’activité économique dans le département du Rhône, et dans une moindre mesure dans l’Isère. L’INSEE recense par exemple deux fois plus de salariés dans le Rhône qu’en Savoie et en Haute-Savoie réunies.

Ensuite, si le nombre de PME et d’ETI est significatif dans la région, leur taille est relativement moins importante qu’en Ile-de-France, et la proportion de grands groupes y est plus faible. Or plus des deux tiers des missions de management de transition sont réalisées dans des grands groupes et leurs filiales ainsi que dans des ETI de taille importante.

Par ailleurs, si d’après les différentes études réalisées (baromètre A2MT, études des divers cabinets de management de transition), environ 20 % des managers de transition résident en Rhône-Alpes, ceux-ci n’y réalisent pas nécessairement leurs missions.

Enfin, les cabinets spécialisés, au nombre de six sur Lyon, ne limitent pas non plus leur activité au plan régional.

De cet ensemble d’éléments, il résulte que le marché du Management de Transition en Rhône-Alpes est probablement sous-représenté par rapport au poids économique de la région, avec des missions orientées vers des fonctions de spécialistes ou de gestion de projet.

D’où l’importance de promouvoir notre métier dans l’ensemble de ses composantes et de ses fonctions.

 

Quelles actions l’A2MT envisage-t-elle de mener en Rhône-Alpes ?

 

Au-delà d’une démarche de communication active et de promotion du management de transition, les actions de l’A2MT en Rhône-Alpes consisteront essentiellement dans :

 

–       Créer et organiser le réseau des Managers de Transition sur la région Rhône-Alpes et leurs apporter les services de l’association

–       relayer en région les différentes actions entreprises au niveau national (petits déjeuners, contacts avec les cabinets, …)

–       nouer une relation étroite avec les différentes instances économiques régionales ainsi qu’avec les pouvoirs publics,

–       organiser et/ou participer à des manifestations spécifiques sur le thème du Management de Transition.

 

L’A2MT, qui comptera une centaine de membres en 2015, a pour but de voir le nombre de ses adhérents tripler en deux ans. C’est en aussi en ayant une présence active en région que cet objectif sera atteint.

 

Plus de renseignements : philippe.auvieux@a2mt.org, 06 43 10 71 12