Les cabinets de recrutement vus par les candidats : résultats de l’enquête RH Advisor

20 janvier 2015 0 Par Pascale Kroll

Infographie expérience candidat cabinets de recrutementVoici les résultats des évaluations laissées par les candidats concernant les cabinets de recrutement sur notre site.

Pour visualiser en grand l’infographie, cliquez sur la vignette à gauche ou ici :

l’expérience candidat dans les cabinets de recrutement et de chasse

 

Ces résultats ont été présentés en avant-première le 19 janvier dans le cadre d’un événement organisé en partenariat avec l’association des centraliens. avec les cabinets intervenants, nous avons souhaité élaborer les « 10 commandements pour une expérience candidat réussie » côté cabinets. Nous comptons sur vous pour  décliner le concept sur les 10 commandements cette fois côté candidats. Car si les cabinets ont des devoirs, les candidats aussi ! Merci pour cela de nous envoyer vos idées par mail, nous les publierons très prochainement.

Au 8 janvier 2015, notre site comptait 674 évaluations de candidats. 549 d’entre elles ont été spontanément laissées sur le site, 125 concernent les avis issus de l’enquête satisfaction commandée par les cabinets. A noter : tous les candidats répondent aux mêmes questions. En tout 15 questions, ouvertes et fermées, concernant des thématiques telles que la qualité du contact humain, l’adéquation du poste/mission par rapport au profil, le suivi de candidature, l’appréciation générale, mais aussi tout le processus de recrutement, depuis l’accueil jusqu’au suivi post-intégration.

Et la note générale donnée par les candidats sur les cabinets est… 3,91/5

C’est bien. C’est perfectible.

La note contient forcément une grande part de subjectivité. Ce ne sont pas les caractéristiques techniques d’un produit qui sont notées, mais bel et bien une relation humaine. Sachant que certaines personnes peuvent être, à situation égale, plus critiques que d’autres.

Principaux enseignements de cette enquête :

Les points forts des cabinets concernent le contact humain avec le consultant.

Il y a visiblement plus de candidats ayant apprécié les qualités humaines et l’expertise du consultant sur son domaine que ceux qui déplorent leur méconnaissance du domaine

Bien évidemment : cette note ne permet pas de saisir la disparité des réponses en la matière…

Les axes d’amélioration des cabinets concernent surtout les suites données à la candidature.

Ainsi, la note à la question « J’ai su quelles étaient les suites données à ma candidature (réponse dans un délai raisonnable) » est de 2,94/5. Celle à la question « Le recruteur m’a communiqué les raisons de sa décision (qualité des retours/feedbacks) » est de 2,87/5.

Les candidats recrutés in fine donnent une note spécifique sur le suivi après embauche. C’est la note la plus basse de l’enquête : 1,32/5 à la question « j’ai bénéficié de contact régulier après embauche ».

Beaucoup pourraient dire qu’après tout la mission d’un cabinet s’arrête au placement du candidat. Or, le cabinet a généralement une garantie de remplacement du candidat si celui-ci ne fait pas l’affaire dans un temps donné (habituellement la période d’essai). Il a donc tout intérêt à s’assurer que la greffe a bien pris, que le candidat se sent à l’aise dans son nouvel environnement et qu’il fait bien l’affaire. Sinon, il lui faut recommencer sa recherche. Du temps perdu, pour le cabinet, pour l’entreprise et pour le candidat.

Différences entre évaluations spontanées et celles via l’enquête Candidate Experience

Il y a des différences notables entre les évaluations spontanées et les évaluations via l’enquête. Par exemple pour les notes globales : 3,78/5 en spontané et 4,49/5 pour les enquêtes. Idem au niveau des opinions favorables et des recommandations.

Comment s’expliquent-elles ? Les cabinets ayant commandité l’enquête auraient-ils influé sur les résultats ? Nullement. Il s’agit comme indiqué plus haut du même questionnaire. Les avis sont également laissés de façon anonyme. Nous avons une explication : les bons résultats des cabinets participant à l’enquête sont des cabinets soucieux de l’expérience candidat chez eux. Les résultats font ressortir leur travail à ce sujet.

Les candidats non-recrutés ne sont pas forcément mécontents

Il est intéressant de noter les recrutés et les non-recrutés au final recommanderaient le cabinet à d’autres personnes de la même façon.

Il serait trop facile de croire que les éternels mécontents des cabinets sont ceux ne figurant pas dans la short-list et que tout recruté est ravi de son expérience avec le cabinet. C’est d’ailleurs ce qui ressort des verbatim laissés par les candidats : beaucoup de candidats évincés ont apprécié et soulignent le professionnalisme du consultant avec lequel ils ont été en contact.

Les principaux griefs exprimés sur RH Advisor par les candidats insatisfaits :

– « On vous rappelle… » : Absence de réponse même après relances

– Point de salut hors des clous ? Clonage, discrimination

– Oubliés une fois placés ? Absence de suivi après l’intégration

– Est-il vraiment qualifié pour juger de ma candidature ? Absence de connaissance du secteur, fonction, etc.

– Pourquoi tant de mépris ? arrogance, irrespect

Les cabinets labellisés Candidate Experience

Au vue de ces résultats, RH Advisor a souhaité mettre en avant les cabinets ressortant dans le classement des professionnels les plus appréciés des candidats.

Le classement a été réalisé de la façon suivante : seuls les professionnels ayant au moins de 3 avis font partie de nos classements, seuls les avis de moins de un an sont pris en compte, la note délivrée correspond à la moyenne des critères du formulaire, pondérée pour donner plus de poids aux avis les plus récents, le classement évolue en temps réel.

Nous avons décerné notre label « Candidate Experience 2014 » à 8 cabinets ayant eu plusieurs évaluations au cours de l’année, avec des notes supérieures à 4/5 :

Avantage Consulting

Co-Efficience

Efficience RH Conseil

Emergence RH

Inside Management

ITGS Search

RH+ Automotive

Talent Expert

« Candidat un jour, candidat toujours »

A RH Advisor, à l’instar de plusieurs cabinets, nous voulons croire que le cabinet a un rôle d’accompagnateur de candidat (même si nous avons bien conscience que ce sont les entreprises qui paient)

Le rejet d’un candidat signifie le plus souvent une fin de relation avec le recruteur. Or cela devrait être le début d’une relation dans le temps.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

 A lire également sur le même sujet : 

 

Proposer une bonne expérience candidat permet de se distinguer de ses concurrents

Les cabinets de recrutement vus par les entreprises : résultats de l’enquête